Nous poursuivons nos interviews de streameur avec celle de BalorMage, un streameur à plein temps qui vient d’Australie.

Salut Balor, et merci d’avoir accepté notre interview ! Peux-tu te présenter ?

Salut, je m’appelle BalorMage et, en gros, toute ma vie tourne autour de Path of Exile. Je dirais que j’ai des connaissances plutôt correctes sur 60% du jeu après y avoir joué 11 000 heures. Je suis sur la bonne voie, donc.

Quand et comment as-tu commencé à streamer ?

J’ai commencé à streamer à mi-temps il y a environ 2 ans et demi en plus de mon boulot, juste pour le fun au départ. Ensuite, j’ai essayé de faire des études à l’université pour me réorienter, j’ai tenu à peu près un an et puis j’ai arrêté. Ça fait donc environ 1 an que j’ai stoppé l’université (ou 1 an et demi peut-être ? Je suis super nul avec les dates) et que je me suis mis à streamer à plein temps.

Quel genre de contenu proposes-tu sur ton stream ? Est-ce que tu suis un programme en particulier ?

Je streame du PoE tous les jours pendant au moins 12 heures, 7 jours par semaine. En général, je commence entre 8 et 10 heures du matin (heure australienne à Brisbane). J’ai également le record d’heures streamées sur PoE pour l’année 2018 (oui, tous streameurs confondus. Personne n’a streamé plus d’heures de Path of Exile que moi sur toute l’année dernière, littéralement). J’ai juste pris un jour pour assister à un mariage cette année, et 3 jours l’année dernière pour un truc avec ma famille. Donc en gros, si tu te demandes si je suis online, la réponse est probablement oui.

Qu’est-ce que tu faisais avant de commencer dans le streaming ?

Pendant les 12 dernières années à peu près, j’ai bossé dans l’impression grand format (oui, c’est un métier qui existe). En gros, j’imprimais des trucs sur de très, très, très grandes presses à imprimer : du papier à en-tête, des cartes de visite, des affiches, des magazines, des trucs du genre. Ça payait bien et c’était le pire boulot ingrat du monde.

Quand as-tu commencé à jouer à Path of Exile?

Dans la ligue Bloodlines, je crois ? J’ai du mal à m’en rappeler parce qu’à ce moment-là, j’y connaissais rien. J’ai simplement commencé à jouer en Hardcore et je crois que j’ai fait 12 maps sur toute la ligue, étalées sur une vingtaine de persos. Je mourrais plutôt souvent.

Quelle est la chose qui t’as tapé dans l’œil quand tu as commencé ? Quelle est la chose qui te fait rester sur le jeu ?

La difficulté. À l’époque, le jeu était beaucoup plus dur. C’est ça qui m’a tapé dans l’œil. Et ensuite, je suis resté pour la complexité du jeu. Mais, franchement, la chose qui m’a vraiment fait rester sur le long terme, c’est les développeurs et la communauté. Je n’ai jamais vu de communauté sur Internet aussi agréable que celle-là de toute ma vie, ni une boîte qui traite sa communauté aussi bien. Je trouve qu’on n’a pas l’impression d’être là pour jouer à votre jeu, mais qu’on est plutôt tous ensemble dans le bateau, en plein exil. Et c’est génial.

As-tu vécu des moments forts sur Path of Exile qui sont gravés dans ta mémoire ?

La première fois que j’ai affronté le Façonneur — c’était un truc de dingue. J’ai vraiment adoré, et j’ai failli ne pas y arriver plus d’une fois. Autrement, je dirais toutes mes morts, franchement. J’adore quand je meurs ; y’a même une playlist complète de mes RIPsur mon Youtube.

Que penses-tu de l’extension Betrayal ?

Elle est super difficile, et j’adore ça. Les mobs sont dangereux, ils se laissent pas faire. J’ai l’impression de retrouver la difficulté d’antan. Je suis un peu déçu qu’ils se soient pris un nerf de dégâts. Mais sinon, je suis très content de la ligue dans son ensemble et franchement de tous les changements qui ont été fait super rapidement alors qu’on était juste avant Noël. Le truc le plus marquant, c’est les voix des membres du Syndicat. Y’a tellement de lignes de dialogues et elles sont géniales (enfin, quand les persos ne parlent pas tous en même temps).

Tu streames énormément d’heures de Path of Exile. Qu’est-ce qui te motive à passer autant de temps dans ce que tu fais ?

Tout simplement parce que j’adore ce que je fais, franchement. Quand tu streames autant, ça va au-delà du jeu : la communauté du jeu est géniale dans l’ensemble et la communauté que je me construis est vraiment super. J’ai l’impression de m’être fait beaucoup d’amis et ça me permet de fréquenter des gens sans jamais avoir à sortir de chez moi. Et puis aussi, j’adore tout simplement aider les gens.

Y’a-t-il quelque chose que tu aimerais voir plus souvent dans la communauté des streameurs ?

Des collaborations. En tant que viewer, j’adore quand les streameurs font des crossovers pour faire des trucs ensemble. Et, maintenant que je streame moi-même, j’adorerais pouvoir faire plus de collaborations moi aussi, et puis en voir d’autres le faire également. C’est vraiment fun à regarder et ça permet à la communauté de se sentir plus proche.

As-tu des conseils à donner à celles et ceux qui voudraient faire carrière dans le streaming ?

Faites pas comme moi : ne quittez pas votre boulot pour vous lancer. Y’en a qui arrivent à percer en quelques mois, mais pour d’autres ça peut prendre 2 ans. Ne vous mettez pas dans une situation où vous êtes dans la mouise si votre carrière de streameur ne décolle pas. Mais sinon, à part ça, foncez ! N’écoutez pas ceux qui disent que vous perdez votre temps ! C’est super enrichissant et c’est vraiment très fun !

Y’a-t-il des streameurs montants que tu aimerais nous faire découvrir ?

Franchement, il y en a tellement que je sais pas par où commencer — et j’ai peur d’oublier des streameurs que j’adore. Je regarde pas mal de Sefearion, KittenCatNoodle, Ghazzy, Octavian, CatmasterOP et PressStartToPaws, mais y’a aussi une petite nouvelle que j’aime beaucoup : Brittleknee. Ah, et sinon, Bex : c’est quand que tu streames ? Sinon, je passe le peu de temps libre que j’ai à dormir.

Quels sont tes passe-temps en dehors du streaming ?

Il y a fort longtemps, j’aimais faire de l’escalade et de la natation… Mais aujourd’hui, la seule chose qui m’intéresse c’est le streaming ! J’essaierai peut-être de m’y remettre quand j’aurai décroché un partenariat confortable avec Twitch !

Comment est-ce que ta vie a changé entre avant que tu streames jusqu’à aujourd’hui ? Quel rôle a joué le streaming pendant cette transition ?

Franchement, elle a changé en mieux. Je suis bien plus fauché que je ne l’ai jamais été, mais je suis également BEAUCOUP plus heureux. J’adore vraiment ce que je fais aujourd’hui, et c’est ça qui fait toute la différence. L’argent, c’est pas si important que ça quand t’aimes ton boulot.

Si tu pouvais dire une seule chose à tous les joueurs de Path of Exile, qu’est-ce que ça serait ?

Trouvez-vous un Filtre d’objets, sinon vous allez en baver. Et, surtout… si VOUS vous amusez avec votre build, alors c’est que tout va bien. Et n’écoutez pas ceux qui vous disent le contraire (y compris moi). Dans tous les jeux, le plus important c’est de S’AMUSER !

As-tu des projets dans les cartons dont tu aimerais parler ?

Franchement, pour l’instant je me concentre sur le streaming autant que je peux et j’essaye d’obtenir un partenariat avec Twitch. J’ai vraiment failli y arriver lors des deux dernières ligues. C’est grosso modo mon seul objectif à l’heure actuelle. Cela dit, je me suis mis à jouer à d’autres trucs et j’ai commencé à bosser sur quelque chose… mais il n’y a rien de prêt pour le moment.

Je tiens à dire un gros merci à GGG pour avoir créé un jeu sur lequel je passe plus d’heures que sur un boulot à plein temps. Aussi, merci beaucoup à toi Bex pour ton super boulot de community manager !

______________

Merci à toi d’avoir participé à cette interview ! Si vous souhaitez suivre BalorMage, vous pouvez le retrouver sur sa chaîne Twitch, sa chaîne YouTube et son Twitter.
Posté par
le
Grinding Gear Games

Signaler

Compte à signaler :

Type de signalement

Infos supplémentaires